Déconfinement et déconfiture

Totale débacle dans pratiquement tous les secteurs y compris relationnels. J’aime bien les médias nous inondant d’images célébrant les retrouvailles. C’est beau, de la poésie gouvernementale à l’oeuvre.La fierté nationale « d’avoir tout bien fait ».

Chacun, chacune, se congratulent, célèbrent son énorme capacité à diligenter la sortie au resto, au café, en vacances de ses abrutis patentés. Non pas les moutons, foutons la paix aux moutons même si « mouton broute là où il est attaché », laissons aussi le pigeons roucouler tranquilles.Croyons nous vraiment que l’humain a la capacité de moutonner ou pigeonner? Non, nous sommes simplement pour la plupart des imbéciles de suiveurs, des idiots utiles. Par ignorance ou facilité, qu’importe, nous ratons toutes les occasions du « peut mieux faire ». Il va de soi que la peur de l’inconnu gère le comportement de la plupart d’entre nous.

Je m’en voudrais de continuer sur ce ton,qui serais je pour juger? Suis je contre le déconfinement? Bin non … suis je pour? Bin non. CQFD! tout est dit, je ferai à titre perso pour un mieux. Je pensais que beaucoup allaient faire de cette manière et je constate que la plupart attendent les ordres ou permissions. Restent t’il encore des humains otés e suffisament de jugeotte pour faire pour « un mieux ». Peu! Les commentaires sur les divers médias le prouvent.

Un article nomme une catégorie de libération et le p’tit au fond d’la classe s’écrie: et moi,et moi m’dame, je peux? l’autre colérique: bin c’est pas juste, pourquoi moi j’peux pas? la victime: oooh non, j’veux pas, pas maintenant, svp pitié….

Ou est t’on bon sang??? Les insultes fusent toutes plus grossières les unes que les autres. s taxé de raciste pour avoir dit sale nègre et donc avoir insulté un malheureux peuple (oui, j’ai le regret d’être petite fille de colonialiste et je déteste Léopold 2 et ses statues..) mais fils de pute passe bien. Pauvre maman sans doute dans sa cuisine à faire cuire ses patates, son coucous ou sa paëlla qui n’a jamais gagné le quart du salaire d’une péripatéticienne. Cela dit, merci les filles, qu’en serait il du viol sans elles. De même la proposition de niquer sa mère est super intéressante. Allez, garçon, va niquer ta mère! Euh je lui demande avant ou pas? et si elle veut pas? Fuck you!

Ah bon? ouais.. fuck them et qui tu veux. Impossible de comprendre ces « putains » de tous les temps que certains transforment pudiquement en « purée » quand ils y pensent. Bref, face à tout cela, j’ai la tête dans l’cul, j’suis au bout de ma vie, parce que « en fait » je me demande si ce langage existe avec un vrai sens sur une autre planète. Avec va te faire foutre, nous sommes bien loin d' »il ne m’en chaut guère ».

Quoiqu’il en soit,le temps passant et se laissant parfois dépasser, plus grand chose ne m’agrée dans cette majeure portion de société débilitante. On laisse crever, oui crever un homme sous un genou, le courroux du monde explose. On laisse un gosse de 15 ans se faire étrangler sous un autre genou ailleurs sur la planète et personne ne dit rien. Comme on ne peut parler de ces criminels en vertu des souffrances de leurs aïeux, ces pleurnicheurs qui de leurs larmoiements ont fait leur fond de commerce ont le droit de voler des terres, massacrer des gosses impunément au nom du passé douloureux de leurs ancêtres pour qui j’ai beaucoup de respect.

dieu du ciel me voilà bien fâchée d’un coup, mais derrière mon écran comme tout le monde, cela n’aura aucun impact sauf si un aveugle de l’égalité des chances passe par ici, l’impact sera pour moi dans toute sa splendeur.

Pas fâchée de vivre encore quelques années pour assister à ce qui se passera dans le futur, mais seulement comme témoin. Il y a belle lurette que je refuse d’être actrice de la grande « comédie humaine ». OOOh, j’ai pas lu tout moi. Ca doit être bien. A une époque de ma vie assez pénible,alors que je me vantais d’avoir une belle culture littéraire, un proche m’avait dit que quand j’aurais lu l’entièreté des Rougon Macquart, je lui fasse signe. J’ai fait signe. N’empêche, j’ai découvert qu’on en lisait jamais assez. Depuis que les enfants ne lisent plus, la morale, le respect, les belles valeurs trouvées dans la comtesse de Ségur, le Club des 5 ou la collection verte foutent le camp. Leurs parents n’ont pas lu davantage ou alors des bandes dessinées. C’est aussi très bien mais que des bandes dessinées, c’est insuffisant. Puis y’a les mangas… ahhh les mangas.J’en parlerai un autre jour.

J’ai peu écrit depuis le début du déconfinement, allant de stupeur en fou rire à chaque avancée, suivant les « perles de Trump », et recevant enfin mes colis de masques, visière et gel hydroalcoolique qui avaient vagabondé en chemin, de même que les supers colis de nourriture animale, je me perdais dans les aérations des cartons, les « essuyages de clenches » et de sonnettes. Un vrai bonheur! Pendant ce temps le soleil brûlait tant que je tournais en rond avec mon vieux fauteuil de jardin n’ayant pas l’envie de soustraire un seul euros au bien-être de mes loulous en investissant dans un parasol. Finalement, j’ai trouvé un tuyau creux, ai cassé la crosse d’un vieux parapluie dont je ne sais me servir puisque ma petite taille fait que j’éborgne les grands et sinon, deux chiens deux laisses et rien pour porter un parapluie. Le soleil cuisait donc plus qu’il ne caressait de sa douce chaleur ma peau satinée humiliée par le froid hivernal…… c’est joli non? ok j’arrête. Que dire, que dire de tout ce que j’ai lu entendu, vu aussi? Tant d’aberrations, de superficialités m’ont laissée pantoise.

J’ai donc focalisé sur mon potager, chercher une de mes petites tortues aquatique que je ne retrouverai jamais, ramasser mon pauvre chat sans doute agressé par un chien mal élevé. Le pauvre ouioui était paralysé des pattes arrières et complètement flasque.. Mon doux Ouioui qui avait déjà été blessé par une débroussailleuse à l’âge de deux jours semblait bien loin de moi. Je l’ai soigné, c’était pas le moment pour un véto. Il va bien, il marche en ondulant et est plus affectueux que jamais. Je n’ai pas chômé soignant les oisillons ramenés aussi par ces brutes de chats, soignant vieux chiens et chats arthrosiques cardiaques et transformant complètement le milieu aquatique que j’ai créé pour mes tortues. Mon grillage à mailles fines est arrivé aussi en colis, je me suis scalpée le pliant du pouce avec la masse en enfonçant les « piquets », parties de lit oubliés par un ancien locataire. Je vous raconte aussi les passages comiques e ma vie, faurait pas croire que je râle tout le temps.

Assez tergiverser, le titre n’annonçait pas que Lily souffrait ‘une excavation u sternum, même si ça aussi c’est un problème. Mais les gens sortent, recommencent leurs conneries. Les masques, gants en latex se retrouvent déjà dans les mers du monde. Et, c est la pathétique ruée vers le gloubi boulga des « vacances ». Le réveil sera douloureux. Septembre s’annonce mal. Deuxième vague ou pas, l économie est exsangue J’en suis personnellement ravie si toutefois la nature, le climat peuvent en subir les conséquences positives. Me reste un doute, je me méfie de cette société et j’ai la conviction que rien ne sera fait pour conserver les acquis et améliorations évidentes de cette quarantaine. Nous devrions pourtant préserver cette avancée en hommage aux proches des personnes décédées. Le coronavirus est sorti du bois pcque certains ont détruit le bois, ne laissant à ses occupants d’autre choix que d’être à découvert. On it les chinois, oui, aussi mais nous sommes tous un peu chinois si on y réfléchit un peu. Les bouffeurs e merde sont légion. Sans doute est ce moins spectaculaire moins visible pourtant? Chaque cuillère de nutella pour ne citer que lui, chaque Mac Do, chaque steack tuent à petit feu tant la planète que nos enfants Mais ça, personne ne veut le savoir Déconfinement oui et ensuite???? La cherté des produits, les taxes à venir.. le reste aussi qu’on ne nous dira qu’en septembre, nous allons payer cher très cher pour avoir survécu. Bonnes vacances les gens…..Profitez, le temps est court et court le furet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :